A propos

qui-suis-jeDirigeant de la société ADE Conseil. Auteur de la Méthode SPGC (Stratégie Proactive de Gestion de Carrière), je forme ou accompagne des cadres et des dirigeants dans les domaines du management, de la stratégie et de la gestion de carrière. J'accompagne également les équipes dirigeantes des PME dans la conduite du développement de leurs entreprises.
Diplômé de sciences politiques et de sciences économiques (maîtrise) en 1973, j'ai mené une carrière d'entrepreneur en grande partie parce que les modes de recrutement des entreprises à des postes de cadre me laissaient imaginer le type de rapports qu'elles entretenaient avec leurs collaborateurs. Je n'ai jamais supporté d'être mis en position d'infériorité, comme c'est souvent le cas dans les entretiens d'embauche, sous prétexte que je suis  demandeur. Mon travail me paraît une monnaie d'échange tout à fait acceptable en contrepartie d'un bon salaire. Dès lors pourquoi  accepter un rapport de force qui ne permet pas de négocier à armes égales? Avez vous déjà essayé de négocier votre statut, le contenu de votre mission ou votre salaire lors d'un entretien d'embauche? Généralement, on vous demande vos derniers bulletins de salaire pour justifier vos prétentions. Et la valeur créée est rarement abordée dans la conversation.
C'est en partie pour cette raison que j'ai opté pour l'indépendance du métier d'entrepreneur, avec ses hauts et ses bas.  Je ne l'ai jamais regretté car ce choix m'a permis de ne jamais avoir à subir. Et c'est sans doute lui aussi qui me vaut, à 60 ans passés, d'être encore en activité et de prendre beaucoup de plaisir dans ce que je fais.
J'ai créé trois sociétés, dont l'une était la filiale du groupe BPI sur le sud-ouest de la France. Lors de cette expérience qui a duré 7 ans, mon métier était, entre autres activités, l'out placement individuel et collectif. Autrement dit, nous accompagnions les cadres et les techniciens dans leur reconversion professionnelle. Nos techniques et nos outils d'accompagnement, le must de l'époque, ne remettaient pas en cause le process du marché de l'emploi, ils visaient essentiellement à préparer les candidats à sortir victorieux d'un match dont l'arbitre est notoirement vendu à l'adversaire. Mais paradoxalement, ce n'est que bien des années après que m'est venue l'idée fondatrice de la méthode SPGC.
En 1997, en concevant un dispositif de stimulation du développement des PME, dans le cadre de ma société actuelle, ADE Conseil,  j'ai, presque sans le vouloir, développé une approche innovante de la recherche d'emploi (voir historique de la Méthode SPGC). Au cours des 15 années qui ont suivi, elle a été expérimentée et formalisée. C'est donc sans doute le point d'orgue d'une longue carrière de consultant. Je suis très fier d'avoir pu aider des centaines de demandeurs d'emplois et plus particulièrement, parmi eux, ceux qui avaient le plus d'obstacles à surmonter: Les "longue durée", les seniors ou certains jeunes diplômés. Beaucoup d'entre-eux m'encouragent aujourd'hui  à mettre la méthode SPGC en ligne. Certains ont même tenu à apporter leurs témoignages.
Une bonne vie professionnelle est pour moi celle qui vous donne le sentiment d'avoir été utile à quelqu'un ou à quelque chose. D'avoir contribué, même modestement, à rendre le Monde plus humain. L'enrichissement, notion d'ailleurs très relative, est secondaire. Je suis profondément navré pour ceux qui focalisent uniquement sur l'argent. Ils ne savent pas ce qu'ils perdent!
Pour le reste, j'ai deux enfants, assez grands maintenant pour se débrouiller tout seuls et, en dehors de mon métier, mes deux grandes passions sont les voyages et la pêche sportive. Deux activités faciles à concilier puisqu'il existe une grande variété de spots de pêche de par le Monde.

L'auteur avec un baby tarpon pris à la mouche en Guadeloupe

N'hésitez pas à me poser des questions d'approfondissement si vous le souhaitez.

Pour plus d'infos sur mon parcours, voir mon interview.

Partagez sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *